Expositions

2013

SUPERNOVA * Fanny Legros // Julie Machin // Eliane Ells

**PERFORMANCE JEUDI 28 NOVEMBRE à 18H30**
représentation unique

Trois artistes nous proposent une performance inspirée de l’exposition de Laurent Quin. Elles s’en détachent rapidement pour nous livrer dans une poésie parfois précaire des gestes subtiles.

« Ce soir là, une offrande de perles vous sont délivrées sur un plateau de désirs intouchables. Ces trois grâces dont la vulnérabilité insaisissable du corps échappe au regard s’exposent de manière corolaire. Bercé par un flux sublime, une lactation délicate, elles vous proposent de jouer avec le dédoublement de votre regard. Quelques gouttes mises à nu dans le creux d’une révélation partielle, une mise à distance. Alors, comment effleurer l’aller-retour cosmique? Pensez vous percer la fascination aveuglante de ces trois promises au virtuel? Comment jouir d’une mise à disposition parallèle?
Projeter de la poussière d’étoiles, l’absence présente. »

Sur une proposition de Laurent Quin

https://vimeo.com/80670961

 

 

Anatomie EDO * Laurent Quin

du 22 Novembre au 7 Décembre  2013

+ Performance le 28 Novembre 2013 à 18h30 avec Fanny Legros, Julie Machin et Elodie Oliveira

 » […] Descendre en soi-même et dégager une brèche dans ce qui se donne à voir irréfutablement, chaque chose procédant du désir de l’ouvert. Cette suite de rencontres et de prolongements avec le corps est elle-même jeu, répétition, variation, reprise et réitération qui frayent le seul chemin. Il ne peut y avoir dans sa logique en mouvement ni dénombrement, ni limitation, ni nomenclature. Si le sujet que cette exposition propose résulte d’une rétention tyrannique, son voyage est une errance, une liberté vagabonde. Sous la peau et dans le réseau des nerfs est accroupi un millénaire de méditation, de désir, de connaissance et de pourriture sacrée. »

L.Q.

I’ll be your mirror * Jeanne Gavillet

du 25 Octobre au 8 Novembre 2013

Il y a une chose cachée, secrète  dans le travail de Jeanne Gavillet, une intériorité qui est toute en retenue, mais qui transparaît légèrement, qui s’ouvre un peu, et qui nous happe. Une atmosphère ambiguë se dessine ; de l’attirance et une sorte de méfiance, ou une sorte de danger, ou encore un non dit qui nous met sur l’expectative, qui nous rend attentif.
En fait ce n’est pas une méfiance, c’est une attention un peu intense, et une attente, un arrêt devant la profondeur.

« I’ll be your mirror
Reflect what you are, in case you don’t know
I’ll be the wind, the rain and the sunset
The light on your door to show that you’re home

When you think the night has seen your mind
That inside you’re twisted and unkind
Let me stand to show that you are blind
Please put down your hands
‘Cause I see you

I find it hard to believe you don’t know
The beauty that you are
But if you don’t let me be your eyes
A hand in your darkness, so you won’t be afraid

When you think the night has seen your mind
That inside you’re twisted and unkind
Let me stand to show that you are blind
Please put down your hands
‘Cause I see you »

Lou Reed / David Lang, 1966

 

 

Invasion

Du 31 Mai au 7 Juin 2013
Dans le Jardin du Musée d’Art et d’Industrie de Saint Etienne. 

Dans le cadre de l’événement national « les rendez vous aux jardins », le Musée d’Art et d’Industrie de Saint Etienne a sollicité la participation des Limbes.

Trois plasticiens ont eu trois jours pour penser et proposer des installations en rapport avec le jardin ou les collections du Musée.

Les plasticiens ont proposé dans un délais très court cinq installations. Et il leur aura fallu la force d’une graine brisant sa carapace au printemps. C’est presque une performance. Les pièces présentées ont été pensées en contexte. Ce sont donc des productions spécifiques. Elles ont tiré leur force de leur capacité à mettre en relecture le lieu de leur apparition. Elles ont été présentées en extérieur, dans le jardin . C’était une invasion discrète, de celles qui œuvrent dans l’ombre lentement, ou de celles qui ont toujours été présentes, invisibles, imperceptibles ; de celles qui œuvrent et qui nous transforment en deçà de notre attention, dans des temporalités ou des niveaux différents. Ce sont des invasions irréductibles, procédant par contagion qui ont été proposées.

Plutôt qu’une exposition dans un espace clos et finalement sélectif, ce sera une expérience dans un lieu appartenant symboliquement à tous, que ces œuvres éphémères seront montées.

Le montage se fera en public à partir du Vendredi 31 Mai. Les plasticiens seront présent sur place du 31 Mai au 2 Juin. L’exposition se déroulera jusqu’au Vendredi 7 Juin

Julie Bonnard, Chloé Minssieux, Akim Pasquet

Sur une proposition du Musée d’Art et d’Industrie, de Cindy Fourel et de Rosario Mineo

http://juliebonnard.com/
http://akimpasquet.wordpress.com/

 

Arythmies (speed ballets)

Représentation unique le 19 Avril 2013 à 18h30 
Le ballet commence à 18h30, l’espace reste ouvert après le début de la représentation. La durée du ballet est d’environ 4 heures.

Ballet performatif de jeunes plasticiens, encore étudiants, proposé dans une scénographie expérimentale, idiomatique. La richesse, la diversité, la fougue et la force des propositions seront à l’image des expérimentations proposées dans les ateliers. Les pièces transiteront… apparitions, disparitions, un clignotement, une trace fugace et une persistance.

Marylou Bateau, Louison Bernier, Pierre Louis Besson, Anselme Bion, Camille Herrera, Jeff Essoki, Emily Evans, Juliette Fouquier d’Hérouel, Marie Claire Lascurettes, Julie Machin, Kevin Marks, Valentin Missire, Valeska Muller, Anna O’nial, Elodie Oliviera, Marilyne Pallandre,  Laure Pessard, Pauline Rogie

Sur une proposition de Rosario Minéo
 

Fiction

Du 11 au 16 Avril 2013, tous les jours de 14h-18h
Vernissage le 10 Avril à 17h

[…] Fiction est l’opportunité d’un approfondissement portant sur le concept de narrativité, au sein desquelles s’hybrident mots, sons et images. La rencontre d’étudiants avec les projets de la Biennale Territoriale, est l’occasion d’une réalisation de films courts. Ils ont imaginé à partir du titre d’un des projets de la Biennale Territoriale, un scénario, une narration fictive et fantasmée portant sur le projet artistique qui sera présent dans l’espace public. De la mise en oeuvre d’un travail plastique expérimental jusqu’à la réalisation de docufictions, le format vidéo et l’analyse sensible de l’espace du projet restent au coeur des réalisations étudiantes […]. (Biennale du Design de Saint Étienne, 2013)

Fiction sera aux Limbes le prolongement d’une expérience de plusieurs mois de travail. Après avoir réalisé des docufictions puis s’être confrontés à l’espace public de la rue, les étudiants vont proposer une scénographie de leurs projets. Monter une exposition dans l’espace particulier de la galerie. On sera porté ailleurs que sur la toile. Il faudra penser un espace réduit et matériel, un autre type de corps, une autre physicalité. L’agencement sera calculé, peut être beaucoup moins aléatoire et moins fluide que ce que proposent les supports du numérique. Aussi c’est une visibilité différente qui sera apporté à ces travaux. (Les Limbes)

Cindy Ballandras, Murielle Bancelin, Camille Berger, Edith Blanc, Coralie Blondin, Jospeh Bouquin, Mina Bruchon, Quentin Calmel, Agathe Cornillon, Amandine Darien, Emily Evans, Jérémy Faure, Lucile Fauron, Juliette Fouquier d’Hérouel, Maud Gros-Izopet, Fanny Legros, Océane Lutzius, Loic Montant, Lucie Poncin, Valentin Rougeyron, Jérémy Seroux.

Sur une proposition de Clémence Lonjon et d’Alissone Perdrix.

2012

 

Cheap Art

Du 15 au 23 décembre 2012

En référence aux boutiques Pop ou Fluxus (The Store de Claes Oldenburg ou Le Laboratoire 32 de Ben Vautier),  Cheap Art, se voulait comme un petit marché/exposition d’ouverture et d’accessibilité. Ainsi plusieurs productions ont trouvé acquéreur à des prix modiques.

Cette expérience à permis une réflexion sur l’actuelle production et consommation d’objets artistiques et artisanaux.  La réflexion et le projet se poursuivront l’année prochaine, par un repositionnement et un autre mode d’exposition.

Stéphanie Barres, Julie Bonnard, Nadège Dalary, Martin Delzanno, Zoé Dumond, Antony Ferreira, David Flandrois, Marie Gonon, Martin Guillaumie, Georges-Arthur Larochette, Isabelle Lavocat,  Gabriel Machéta, Agnès Mariller, Chloé Minssieux, Myriam Moreton, Akim Pasquet, Nicolas Perrin, Noémie Ranguéta-Castaing, Pascal Vignon,

 

Mariller / Moreton

Du 24 novembre au 12 décembre 2012
Vernissage le  22 décembre à 18h30

Une exposition pensée dans la rencontre entre deux artistes, entre deux modes de variations autour du corps. Deux regards, presque une dialectique, en tout cas un face à face fécond.

Agnès Mariller, Myriam Moreton

http://agnesmariller.over-blog.net/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s