Clémence Lonjon (Residence)

Résidence de travail et de recherche, sans obligation de production // Clemence Lonjon

Du 15/07 > 08/08/15

 

 

TOUR

 
Clémence Lonjon est doctorante en Arts Numériques,
chercheuse rattachée au CIEREC de l’Université Jean
Monnet
«Mon projet de thèse prend appui sur un événement historique
pour la ville de Saint Etienne : la démolition, le
14 novembre 2011 de la Tour Plein Ciel, édifiée en 1970
par l’architecte Raymond Richard, et la condamnation des
souterrains urbains qui reliaient les unités d’habitations de
la place du Forum dans le quartier de Montreynaud. Située
au sommet de l’une des plus hautes collines de la ville, cette
tour est à la fois le symbole d’une utopie sociale, urbaine et
fonctionnelle et l’objet d’une stigmatisation, celle du déclin
socio-économique de tout un quartier, et ce malgré les
diverses opérations menées par les politiques municipales,
telles que l’accession à la propriété pour les classes ouvrières
ou les opérations successives de réhabilitation. Cet événement
cristallise tout à la fois la vanité des politiques urbaines
volontaristes et la volonté des habitants de prendre en charge
leur lieu de vie. En conséquence, je souhaite mener une réflexion
sur les liens qui s’opèrent entre différents niveaux de
réalité spatiale (individuelles et collectives), sur la manière
dont l’architecture est pensée comme un espace de conciliation
entre fonctionnalités du bâti et les caractéristiques
d’un espace de vie. Ma réflexion, étayée par les témoignages
recueillis à l’occasion de cet événement auprès de la population,
prendra acte des mémoires aussi bien individuelles
que collectives, reconstituant, à partir de divers documents
et des souvenirs des habitants (souvenirs sensoriels, factuels
ou affectifs) un espace tour à tour, et tout à la fois, vécu et
fantasmé.»

 

%d blogueurs aiment cette page :